RGPD : transformer une menace en atout pour les concessions

Et si le RGPD devenait une opportunité pour les concessionnaires ?

Un an après son entrée en vigueur, le RGPD continue toujours de diviser. Si certaines entreprises rechignent encore à s’y conformer, d’autres se contentent de l’appliquer afin d’être en conformité avec la loi. Pourtant, ce qui apparaît comme une contrainte peut finalement devenir un véritable avantage concurrentiel pour les réseaux de distribution automobile. Explications.

Un règlement encore perçu comme une menace par de nombreuses entreprises

Le RGPD (Règlement général sur la protection des données) est entré en vigueur il y a maintenant plus d’un an. Aussi appelé GPDR, pour General data protection regulation, ce nouveau cadre a confronté les entreprises à de nouveaux défis. Prévoyant des règles plus strictes en matière de collecte, de gestion et d’utilisation des données personnelles, ce règlement a tout de suite été perçu comme une menace par les professionnels. Il faut dire que les contrevenants s’exposent à une amende pouvant atteindre 20 millions d’euros ou 4% du chiffre d’affaires.
Malgré cela, de nombreux groupes semblent en négliger les conséquences. Selon une enquête menée par Capgemini dans 8 pays auprès de 6 000 clients et 1 000 cadres dirigeants de grandes entreprises, 7 dirigeants sur 10 pensent que les clients ne prendront pas de mesures significatives, comme demander par exemple la suppression de leurs données. Les entreprises sont d’ailleurs 80% à estimer avoir la confiance de leurs clients en ce qui concerne la confidentialité de la data, tandis que seulement 1 client sur 2 partage cet avis. Les risques du non-respect du RGPD sont pourtant grands, puisque 57% des sondés se pensent capables de mener une action en justice et 71% à diminuer leurs dépenses ou à ne plus être client de l’entreprise. Et preuve que tout le monde est concerné, la politique de gestion de la data d’Uber a déjà dû être retoquée, tandis que les GAFA ont été visés par plusieurs plaintes.

Une application du RGPD nécessitant de lourds investissements

Si le RGPD est lourd de conséquences pour les entreprises, ce nouveau règlement peut aussi s’avérer être une formidable opportunité, tout particulièrement pour les réseaux de distribution automobile. Mais avant cela, il faut savoir que la mise en conformité demande un important investissement humain et financier, comme c’est le cas chez Point S par exemple. En plus d’avoir créé un comité transversal pour gérer le sujet, le spécialiste de l’entretien auto a également nommé un Data Protection Officer (DPO), a mis en place de nouveaux registres et a revu l’ensemble des contrats d’adhésion des franchisés.
Même son de cloche chez Arval. La loueur affirme avoir mobilisé 7 000 collaborateurs dans 30 pays différents pour opérer le passage au RGPD. Un investissement qui lui a notamment permis de mettre en place des formations en ligne à destination de ses équipes et d’intégrer ce nouveau règlement à son processus de décision. Autrement dit, le RGPD est désormais pris en compte pour chaque création de service ou de produit, et ce, jusqu’à sa délivrance finale. Des efforts que ces acteurs automobiles continuent à mener au quotidien mais qu’ils estiment, malgré tout, encore insuffisants tant une parfaite mise en conformité semble difficile à atteindre.

Un règlement qui peut se transformer en avantage concurrentiel

Mais face aux lourds investissements consacrés à l’application de ce nouveau cadre règlementaire, une question se pose : tous ces efforts en valent-ils la peine ? Pour les entreprises les plus impliquées sur le sujet, la réponse est oui. Le RGPD, qui concerne les concessionnaires, les constructeurs comme les gestionnaires de flotte, peut en effet offrir plusieurs avantages concurrentiels aux acteurs les plus vertueux.
Renforcer la culture de la donnée : comprendre le rôle de la data, ses différentes formes, la façon dont il est possible de la recueillir… autant de sujets sur lesquels les équipes ayant été formées au RGPD ont une meilleure connaissance. Des collaborateurs qui comprennent désormais mieux l’importance de la collecte et de la gestion de la donnée, permettant notamment de renforcer les stratégies d’acquisition de leads en concession.
Instaurer une relation de confiance : alors que de nombreux clients sont échaudés par les fuites massives de données des grandes entreprises du numérique, le respect du RGPD peut permettre aux distributeurs d’offrir une meilleure expérience client. En adoptant un discours pédagogique et en expliquant l’utilisation qui est faite des données, ces acteurs peuvent proposer une relation transparente et de confiance. De quoi séduire des clients déçus par d’autres professionnels.
Doper l’activité de la concession : l’application du Règlement général sur la protection des données peut aussi représenter une véritable opportunité commerciale pour les réseaux de distribution automobile. Confiants quant à la sécurité de leurs données, les clients sont plus susceptibles d’acheter un produit ou un service. Selon Capgemini, près de 4 clients sur 10 affirment dépenser davantage auprès des entreprises qui, selon eux, protègent efficacement leurs données personnelles. Une hausse de la consommation qui représente une augmentation maximale de 24% de la valeur du panier.
Revoir sa stratégie CRM : en revoyant ses process, la concession peut optimiser la façon dont elle traite les données. Création de nouveaux profils, application de solutions de marketing prédictif, comme SAV’UP de DATAFIRST, ou encore centralisation des données : les opportunités pour bonifier sa stratégie de relation client sont nombreuses.
Veiller à la satisfaction client : mais pour les concessionnaires, le principal enjeu est d’assurer la satisfaction des clients. Via une relation de confiance, une transparence quant à la gestion des données et une expérience client améliorée, c’est la fidélité qui s’en voit boostée. De quoi améliorer leurs résultats, tout en étant en conformité avec le RGPD.

Consent Center : la solution des concessionnaires pour tirer profit du RGPD
En tant que premier éditeur français de logiciels pour la distribution automobile, DATAFIRST a été impliqué très tôt sur la question du RGPD. Alors que de nombreux acteurs considéraient cette évolution règlementaire comme une menace, nous avons eu à cœur d’en expliquer les atouts à nos clients, comme en témoigne le Garage du Château. Pour en tirer profit, nous avons d’ailleurs créé Consent Center, un centre de gestion pour les concessionnaires offrant de multiples avantages.
– Un outil pour recueillir et archiver les consentements clients
– Un contrôle centralisé du formulaire de collecte
– Des outils de pilotage intégrés (alertes, indicateurs, etc.)
– Une application centralisée et connectée aux logiciels DMS, CRM et web

En savoir plus sur le Consent Center de DATAFIRST

Je souhaite être recontacté

* Champ obligatoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *