Et si la popularité digitale était synonyme de ventes automobiles ?

  1. Popularité digitale et ventes automobiles vont-elles de

source image : https://www.veygo.com/

Une popularité sur internet qui ne se traduit pas toujours par des ventes

C’est une question que nous sommes nombreux à nous poser : les marques automobiles les plus populaires sur internet sont-elles également celles qui se vendent le mieux ? Bien qu’il soit difficile d’y répondre de façon catégorique, plusieurs études sur les constructeurs et les modèles les plus recherchés sur Google en France et dans le monde nous permettent d’avoir des éléments de réponse. L’occasion de découvrir que la popularité digitale ne rime pas toujours avec un nombre de ventes phénoménal.

Toyota : la marque la plus populaire au monde

Depuis maintenant plusieurs années, le digital bouleverse le parcours d’achat automobile ainsi que la recherche d’informations. C’est à partir de ce constat que l’assureur Veygo a décidé de recenser toutes les marques les plus populaires auprès des internautes. L’objectif ? Établir la liste des constructeurs les plus recherchés sur internet, notamment pour déterminer si cette popularité avait un impact sur le nombre de ventes. Pour dresser ce classement, l’enquête s’est intéressée aux recherches des internautes de 171 pays sur une période de 12 mois.
Premier constat : c’est Toyota qui s’empare de la première place du classement. La marque nippone réussit même l’exploit d’être la plus recherchée sur Google dans 57 pays différents, dont certains des marchés automobiles les plus importants, comme les Etats-Unis, l’Australie et le Canada. En seconde position, on retrouve BMW qui est le constructeur le plus populaire dans 25 pays. Petite surprise, Toyota n’est pas maître en son jardin puisque c’est bien BMW qui y occupe la première marche du podium. Derrière, c’est Mercedes qui complète le trio de tête en étant la marque la plus « googolisée » dans 23 pays, principalement en Europe et en Afrique du Nord. Hyundai ne démérite pas car la marque coréenne est la plus recherchée en Russie et en République Tchèque, tandis que Tesla est en tête en Chine, aux Pays-Bas et en Norvège. À noter que les constructeurs luxueux, à l’image de Porsche et Ferrari, ne ressortent pas dans les résultats de cette étude. Une preuve que les internautes ont tendance à se renseigner sur des modèles qu’ils sont réellement susceptibles d’acquérir.
Bien que l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi soit parvenue à devenir le premier constructeur mondial l’année dernière, Renault est loin derrière Toyota ou BMW pour ce qui est des recherches sur internet. L’entreprise tricolore n’est en tête qu’en France, en Turquie et en Croatie. Quant à Peugeot, c’est encore pire puisqu’il ne ressort qu’au Danemark et à Madagascar.

DATAFIRST, au service de la visibilité des réseaux de distribution automobile
Certes, la popularité sur internet n’est pas toujours synonyme de ventes pour les constructeurs automobiles. Toutefois, chez DATAFIRST, nous pensons que la visibilité digitale des marques et des concessionnaires est déterminante pour dynamiser son activité. C’est pour cette raison que nous proposons plusieurs services dédiés :
La création de sites Internet spécialement conçus pour les concessionnaires automobiles et permettant d’augmenter de 30% son taux de conversion
Un accompagnement 100% digital auprès des distributeurs afin d’augmenter leur trafic avec une audience de qualité
Le développement de modules digitaux pour capter une audience qualifiée

En savoir plus sur les services de création de site Internet et Webmarketing pour les concessionnaires automobiles

Je souhaite être recontacté

* Champ obligatoire

Les modèles Peugeot imbattables dans l’Hexagone

Si l’assureur Veygo s’est intéressé aux marques les plus recherchées sur internet à l’échelle mondiale, l’entreprise d’analyse marketing SEMrush s’est prêtée au même exercice pour la France uniquement. Premier constat : selon cette autre enquête, ce n’est pas Renault qui se classe en tête dans l’Hexagone, mais bel et bien Volkswagen. Entre septembre 2017 et septembre 2018, le constructeur allemand a fait l’objet de 450 000 recherches par mois en moyenne. Il est loin devant ses deux poursuivants que sont Renault (400 000 recherches mensuelles) et Peugeot (390 000). Derrière, on retrouve à nouveau des marques allemandes, à savoir Audi et BMW (avec 301 000 recherches mensuelles chacune), puis Citroën (246 000). Quant à Toyota, leader au niveau mondial, il ne se classe qu’en 7ème position.
Mais pour ce qui est des recherches par modèles, le constat est tout autre. Pas de véhicules Volkswagen ni même Renault parmi les plus googolisés. Aux 4 premières positions, on ne retrouve pas moins de 4 modèles de la marque au lion : les Peugeot 3008, 2008, 208 et 308. À elle seule, la Peugeot 3008 enregistre même une moyenne de 135 000 recherches mensuelles.
On note également que l’intérêt des internautes tricolores pour les véhicules électriques va grandissant. Pour preuve, la Tesla Model 3, qui ne sortira qu’en 2019, la Hyundai Kona EV et la BMW i8 cumulent près de 50 000 recherches chacune par mois. De quoi dynamiser un marché de l’électrique au point mort ? Rien n’est moins sûr.

Popularité digitale et ventes automobiles : deux indicateurs qui ne vont pas forcément de pair

Mais face au résultat de ces deux études, une question se pose : les marques les plus populaires sur internet sont-elles les plus achetées ? À première vue, tout semble le confirmer puisque Toyota, marque la plus googolisée, est aussi celle qui a vendu le plus de véhicules dans le monde en 2017 (7,84 millions). Mais ce résultat apparait en réalité comme l’exception qui confirme la règle. Derrière le constructeur japonais, c’est bien Volkswagen qui a réalisé le plus grand nombre de nouvelles immatriculations (6,64 millions). Pourtant, la marque allemande n’était que peu présente dans le résultat de l’étude de Veygo, ne décrochant la première place qu’en Espagne, en Italie, en Roumanie et en Biélorussie. Preuve que la popularité digitale n’est pas toujours synonyme de ventes. Un constat confirmé par la présence de Ford en 3ème position avec près de 6 millions de ventes, alors que la marque n’est la plus populaire sur internet que dans de rares pays.
Chez nous, nous savons que le digital est aujourd’hui l’outil préféré des Français pour acheter une voiture. Toutefois, une recherche web n’entraine pas nécessairement un achat. Pour preuve, Renault et Peugeot se sont partagés plus de 37% de part de marché en 2017, loin devant Volkswagen (6,6% de part de marché) qui est pourtant la marque la plus populaire sur internet. Autre argument à charge : bien que la Renault Clio soit la voiture la plus vendue en France depuis de nombreuses années, elle n’est même pas présente dans le top 10 des modèles les plus recherchés. Au final, seules les Peugeot 208 et 3008 semblent vouloir nous faire mentir. Les deux modèles de la marque au lion, respectivement en 3ème et 1ère position des véhicules les plus googolisés, sont aussi deux des trois voitures les plus vendues dans l’Hexagone en 2017. Comme quoi, la popularité digitale ne se traduit pas toujours par des ventes, bien qu’elle puisse y contribuer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *