1er semestre 2018 : une lutte indécise entre Peugeot et Renault

Renault VS Peugeot : qui est le grand gagnant du 1er semestre 2018 ?

Alors que le premier semestre vient de s’achever, une question se pose : qui de Renault ou de Peugeot est le constructeur qui a vendu le plus de véhicules ? Alors que l’alliance Renault-Nissan s’était emparée de la première place mondiale il y a maintenant un an, le groupe PSA ne comptait pas céder la vedette à son ennemi de toujours. Une raison suffisante pour faire le bilan des ventes réalisées par Renault et Peugeot, ainsi que par leur groupe respectif.

Renault et Peugeot au coude à coude en France

En France, Peugeot avait extrêmement bien commencé l’année puisqu’il a occupé la première place des ventes en janvier et février. Mais fin juin, c’est finalement Renault qui reprend sa position de leader sur le marché national. La marque au losange a vendu plus de 236 000 voitures durant les 6 premiers mois de l’année, soit une progression de 2,3% par rapport à l’année dernière. Malgré cela, le constructeur au lion fait un retour fracassant en 2018 : 213 000 nouvelles immatriculations, soit une augmentation de 7,6% des ventes. Grâce à ses excellentes performances, Peugeot a réussi à réduire l’écart de près de 10 000 unités et talonne, plus que jamais, Renault.
On notera que ces résultats sont en partie du à la très bonne santé du marché automobile en ce début d’année. Il faut dire que près de 1,2 million de voitures particulières neuves ont été vendues sur le premier semestre en France, soit une hausse de 4,7% en un an. Un score d’autant plus impressionnant que le premier semestre 2017 avait déjà été très performant.
Les deux constructeurs tricolores ont aussi pu compter sur le succès de leurs bestsellers. La Renault Clio, déjà voiture la plus vendue en 2017, est une nouvelle fois en tête sur les 6 premiers mois avec plus de 70 000 nouvelles immatriculations. De son côté, Peugeot complète le podium avec la 208, dont plus de 56 000 unités ont été écoulées, et le 3008.

Renault pose sa patte sur le monde

Si les deux constructeurs nationaux sont au coude à coude en France, c’est loin d’être le cas sur la scène internationale. En effet, Renault reste loin devant avec plus de 1,3 million de véhicules vendus lors du premier semestre (en comptant les utilitaires légers), soit une progression de 2,4% par rapport à l’année dernière. Peugeot, de son côté, accuse le coup avec seulement un million de voitures vendues. Un résultat d’autant plus inquiétant qu’il signifie que la marque au lion a reculé de 1,9%.
Cette belle performance, Renault la doit en grande partie au marché sud-américain. Grâce à la Kwid notamment, un petit crossover urbain low-cost, le constructeur français a progressé de 13,7% au Brésil, lui permettant d’y détenir désormais 8,3% de part de marché, un record. En Argentine, Renault a même vu ses ventes augmenter de 22% par rapport au premier semestre 2017. Ce succès à l’international est tout de même à relativiser puisque le constructeur voit ses ventes diminuer de 14% en Chine et en Asie du Sud-Est. Dans l’ensemble, le résultat est tout de même positif puis que Renault a aussi confirmé sa bonne forme en Europe avec une progression de 1,1%.
De son côté, le résultat de Peugeot est très largement plombé par le marché iranien. À cause des sanctions économiques potentielles des États-Unis, PSA a fait le choix de ne plus intégrer le nombre de véhicules vendus en Iran à ses résultats. Un signe qui laisse à penser que le groupe hexagonal songe à quitter le pays. Mais le plus inquiétant, c’est la contre performance que réalise Peugeot en Asie. Alors que la Chine s’annonce comme le futur poids lourds de l’automobile mondial, la marque tricolore y a vendu moins de 100 000 véhicules en 6 mois. Au final, Peugeot peut dire merci au Vieux Continent puisqu’il y a réalisé plus de 650 000 ventes, soit une augmentation de 8,4%. Une nouvelle preuve que la marque est très dépendante du marché européen. Autant de résultats qui semblent, en partie, expliquer pourquoi le groupe Renault affiche des bénéfices bien supérieurs à Peugeot sur l’année 2017.

PSA détrône le groupe Renault du toit du monde

Mais les deux constructeurs français préfèrent désormais communiquer sur les chiffres de leur groupe respectif, notamment pour démontrer leur poids sur la scène internationale. Et là, c’est une grande surprise : PSA est devant le groupe Renault (hors alliance avec Nissan et Mitsubishi). Grâce à une progression record de 38,1%, le groupe a réussi l’exploit de vendre près de 2,2 millions de véhicules à travers le monde au premier semestre 2018. Un résultat qui s’explique principalement par le rachat d’Opel et Vauxhall, deux marques qui ont cumulé plus de 571 000 ventes. Bien que la marque Peugeot soit la plus vendue, c’est bien Citroën qui tire le groupe avec une progression de 8,7% pour atteindre 572 000 nouvelles immatriculations. Quant à DS, elle connait un regain de forme comme en atteste sa hausse de 14%.
Du côté du groupe Renault, c’est Dacia qui affiche la meilleure santé. Avec plus de 378 000 ventes, soit une augmentation de 13,4%, la filiale low-cost n’en finit plus de progresser. Même son de cloche pour Lada puisque la marque d’origine russe a écoulé 186 000 voitures, soit une progression de 24%. Au final, seul Samsung pâtit de ses mauvais résultats en Asie et accuse une chute vertigineuse de ses ventes de 26,9%. Enfin, on pourra noter que l’Alpine marque son retour sur nos routes, à la plus grande joie des amateurs de belles voitures, et ce, malgré un nombre de ventes marginal (644 sur 6 mois).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *