Référencement d’un site web automobile – La structure technique

La structure technique : la clé d’un site de concessionnaire automobile efficace

Au même titre que la recherche de mots-clés pertinents, l’élaboration d’une structure technique pérenne et claire joue pleinement dans la qualité d’un site web. Pour une concession, c’est d’autant plus crucial que la plateforme servira tant à informer qu’à débuter le parcours d’achat du consommateur. Malgré son importance, cette étape est régulièrement négligée par les entreprises. Résultat ? Une plateforme mal référencée et une expérience utilisateur compliquée. Pour mieux optimiser le référencement d’une concession, retrouvez les clés pour créer une structure technique pertinente.

Quels sont les enjeux de la structure technique du site ?

La première étape pour créer un site internet pour concessionnaire automobile est la recherche de mots-clés pertinents, comme abordé dans un précédent article. La seconde consiste à créer une structure technique pertinente. Étant invisible, elle est régulièrement négligée alors qu’elle est pourtant d’une importance capitale.
L’architecture d’un site web de concessionnaire va principalement s’articuler autour de deux notions : l’organisation du contenu (via des balises HTML) et la hiérarchisation des pages (aussi appelée arborescence). L’une comme l’autre sont garantes de l’efficacité de la plateforme. En effet, une structure technique bien pensée offrira de multiples avantages.

Un meilleur référencement naturel : l’architecture du site d’un concessionnaire peut être présenté comme étant un guide pour les moteurs de recherche. Google comme Yahoo, pour ne citer qu’eux, ne sont pas en mesure de tout interpréter. Pour les aider à mieux comprendre le site, il faut créer une organisation claire et utiliser des outils simplifiant l’interprétation des pages (c’est le rôle des balises notamment). La structure technique est donc garante du référencement naturel du site internet, dans la mesure où elle permet aux moteurs de recherche de comprendre et de facilement accéder aux pages du domaine.
Une navigation optimale : au-delà des problématiques de SEO, la structure d’un site définit la facilité d’utilisation de la plateforme pour les internautes. Structurant l’accès à l’information, l’architecture doit être claire et intuitive afin que les visiteurs puissent facilement trouver ce qu’ils recherchent. Son objectif est d’ailleurs d’offrir une navigation simple et, ainsi, de créer une meilleure expérience utilisateur. Dans le cas contraire, et même si le site du concessionnaire est très bien référencé, l’internaute sera tenté de poursuivre sa recherche sur un autre site mieux conçu.
Un positionnement mieux défini : dans une moindre mesure, l’architecture permet de mieux définir le positionnement d’un site. Parce qu’un site e-commerce et une vitrine de concession n’ont pas les mêmes objectifs, leur architecture sera différente. Dès les premières secondes passées sur une plateforme, l’internaute doit pouvoir comprendre immédiatement la fonction du site.

L’arborescence : la première étape d’une structure technique pertinente

Pour créer une structure technique pertinente, il convient tout d’abord de définir l’arborescence du domaine. À la manière d’un arbre généalogique, toutes les pages de la plateforme doivent découler de la page mère, à savoir la page d’accueil. De plus, il est généralement recommandé qu’il n’y ait pas plus de 4 clics qui séparent la page d’accueil et la page la plus profonde du site. C’est la clé d’une arborescence logique et simple d’utilisation pour l’internaute et d’une structure facile à comprendre pour les moteurs de recherche. Il est donc important de bien réfléchir aux catégories et aux sous-catégories du site. Pour ce faire, il est possible de procéder en trois étapes.

Le listing des contenus : cette première phase consiste à lister tous les contenus qui seront présents sur le site. Présentation de la concession, contact, galerie photo des modèles présents en concession, articles, présentation de l’équipe… autant d’éléments susceptibles d’apparaître sur le site internet d’un concessionnaire. Il convient donc de lister toutes ces éventuelles pages.
La création de catégories : une fois les contenus actuels ou à venir définis, il est nécessaire de les regrouper dans différentes catégories. « Nos véhicules » (regroupant les VN, les VO et les véhicules professionnels), « Nous contacter » (regroupant la localisation et les coordonnées téléphoniques), « Nos services » (regroupant l’entretien et la réparation) : voici quelques exemples de grandes catégories qui permettront de mieux organiser la plateforme.
La structuration du site : il faudra finalement structurer les différentes catégories au sein de la plateforme, avant de créer éventuellement des sous-catégories. Une fois encore, il faut avant tout penser logique afin que la navigation entre les différentes pages soit naturelle.

Le travail sur l’arborescence n’est pas à négliger. En effet, il sera beaucoup plus difficile de retravailler une arborescence déjà en place mais bancale. Raison pour laquelle il est aussi primordial d’anticiper les futurs contenus qui sont susceptibles d’apparaître sur le site.

Le balisage : l’outil indispensable pour façonner le site d’un concessionnaire

Une fois l’architecture du site définie, il convient de le structurer et de l’organiser. Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser des balises HTML. Ces dernières ont deux rôles principaux : mettre en forme visuellement le contenu et faciliter sa compréhension par les moteurs de recherche. Découvrez une liste non exhaustive des balises les plus importantes pour créer une structure technique pertinente.

Title et description : non visibles sur le site en lui-même, ces deux balises permettent de définir ce qui apparaitra sur les moteurs de recherche. Tandis que le titre résumera le contenu de la page (« Concession Volkswagen à Paris 15 » par exemple), la description la présentera un peu plus en détails (« Trouvez votre voiture neuve au sein de notre concession Volkswagen à Paris 15 », etc.). Pour un meilleur référencement, l’une comme l’autre doivent utiliser de façon pertinente les mots-clés définis.
Titres : aussi appelées h1, h2 ou encore h3, les balises titres permettent de structurer une page à la manière d’un article de presse. Servant à définir les titres et sous-titres d’un contenu, elles ont trois missions : découper le contenu, faciliter la lecture pour l’internaute et favoriser un bon référencement (dans la mesure où elles utilisent des mots-clés).
Liens : pour créer un maillage interne efficace, servant à mieux référencer toutes les pages du domaine, il faut tout d’abord que les catégories et sous-catégories soient bien reliées entre elles. Les liens ont cet objectif. Aussi appelés balises href, ils peuvent être intégrés au contenu et servent alors à relier des pages qui n’ont pas de connexion directe, à condition que ce lien soit pertinent (entre deux articles de blog par exemple).
Images : la balise alt sert à décrire une image présente sur le site internet. Les moteurs de recherche ne pouvant pas visualiser une photo, cette balise permet de décrire l’image en question et d’assurer son référencement.
URL : les URL de chaque page du domaine sont automatiquement créés par la plateforme d’édition du site web. Cependant, il est possible de les retravailler. L’objectif est que l’URL soit à la fois pertinente et la plus courte possible, les adresses à rallonge pouvant effrayer certains internautes. On veillera également à bannir les caractères spéciaux (tiret du bas, chiffres, etc.), à retirer les mots de liaison (le, la, du, etc.) et à respecter les règles d’édition (un slash pour séparer le nom de la catégorie et de la sous-catégorie par exemple).

Une fois ce travail de fond réalisé, l’optimisation du référencement pour le site d’un concessionnaire consistera à définir les thématiques et à réaliser les contenus du site.

Pour tout savoir sur le sujet, téléchargez notre Quick Guide consacré à l’optimisation du référencement naturel pour les concessionnaires automobiles.

  • Téléchargez notre Quick Guide de l’optimisation du référencement naturel pour les concessionnaires automobiles pour tout savoir sur le sujet :

    1. La recherche de mots-clés pertinents
    2. La structure technique du site
    3. Le contenu et les thématiques
    3. Les liens référents et les citations
    4. L’utilisation des données structurées pour améliorer la visibilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *