Que pensent les Français des femmes au volant ?

  1. les clichés surles femmes au volant

À l’occasion de la journée des femmes et de la défense de leurs droits qui s’est déroulée le 8 mars, plusieurs entreprises se sont intéressées à la place des femmes dans l’automobile. L’objectif ? Savoir ce que pensent les Français des automobilistes de sexe féminin. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les clichés et autres stéréotypes ont la vie dure. L’occasion de faire le point sur le comportement des femmes au volant, de comprendre les préjugés et de démêler le vrai du faux.

Les clichés ont la vie dure

À en croire une étude réalisée entre janvier et février 2018 par le comparateur d’assurance Minute Auto, les hommes sont toujours persuadés que les femmes sont dangereuses au volant. Pour preuve, 79% des conductrices interrogées affirment avoir déjà entendu la célèbre phrase « Femme au volant, mort au tournant ». Alors qu’on pourrait croire cette expression éculée, les 2 100 femmes sondées semblent prouver le contraire. Comme quoi, les mentalités ne sont pas encore prêtes de changer concernant la prétendue maladresse de la gent féminine.
Un autre cliché est également toujours d’actualité : celui qui voudrait que les femmes soient bien utiles lorsque l’homme ne peut pas conduire à cause d’un taux d’alcoolémie trop élevé. Ainsi, 59% des interviewées affirment avoir déjà entendu l’adage « Femme au volant, quand t’es bourré t’es bien content ».
Plus grave encore que les préjugés, les attaques sexistes. En effet, plus de 75% des conductrices déclarent s’être déjà fait insulter au volant. Et dans 2 cas sur 3, l’insulte s’appuyait sur le fait qu’elles sont des femmes.
Cette enquête nous apprend également que la voiture peut faire des dégâts au sein d’un couple. Ainsi, 44% des disputes en lien avec le véhicule du foyer ont pour origine la conduite de la femme. Comme quoi, même marié, les clichés sont faits pour durer.

Entre stéréotypes et préjugés : la vérité est ailleurs

De son côté, le comparateur de pneus Tiregom a décidé d’aller plus loin en confrontant les opinions des répondants avec la réalité. Pour cela, l’entreprise a réalisé une étude auprès de 1 200 personnes (600 femmes et 600 hommes, parité exige) titulaires du permis et disposant d’un véhicule.
Premier enseignement : 12% des femmes et 30% des hommes sont convaincus que les femmes conduisent moins bien que les hommes. Pourtant, les chiffres de la Sécurité routière semblent décrire une tout autre réalité. Ainsi, en 2016, les automobilistes masculins ont été concernés par 67% des retraits de points de permis et par 95% des délits routiers. Plus grave encore, les hommes sont responsables des accidents mortels dans 8 cas sur 10. Fort heureusement, une part importante des sondés semble avoir conscience de la réalité. Ainsi, près de la moitié des automobilistes ne pensent pas du tout que les femmes conduisent moins bien. De même, 80% des sondés estiment que le cliché voulant que les femmes aient davantage d’accidents est « ridicule » .
L’étude de Tiregom s’intéresse également à la dimension mécanique de la voiture. Si un quart des interrogés fait davantage confiance à un homme pour entretenir leur voiture, seuls 12% pensent que les hommes sont plus doués en mécanique que les femmes. Comme quoi, tout n’est pas perdu !

La place des femmes évolue

L’étude de Minute Auto, comme de Tiregom, est plutôt significative du nouvel état d’esprit des Français concernant les conductrices. Il faut dire que la gent féminine n’a plus à faire ses preuves. En effet, elles seraient 6 sur 10 à savoir changer une roue. De même, seules 26% d’entre elles redoutent encore de tomber en panne. Une nouvelle démonstration que tout est une question de confiance en soi. Pour preuve, 96% des conductrices estiment qu’elles conduisent bien selon Minute Auto. Un chiffre qui est en accord avec la réalité puisque 84% des automobilistes de sexe féminin n’auraient pas eu d’accident lors des 24 derniers mois. Mais chose étonnante, 67% d’entre elles avouent ne pas respecter le code de la route.
Bien que les préjugés aient la vie dure, ces différentes enquêtes soulignent un élément important : la place de plus en plus importante qu’occupent les femmes dans l’automobile. Plusieurs éléments provenant d’une étude GMC Factory de 2014 le prouvent :
– 77% des femmes ont participé à l’achat d’un véhicule (contre seulement 58% en 2004)
– 33% des femmes achètent une voiture sans l’aide d’un homme
Les femmes représentent désormais entre 10 et 20% des vendeurs automobiles

Si la Sécurité routière y est pour beaucoup, notamment grâce à ses campagnes d’information, les groupes automobiles ont aussi décidé de prendre le sujet à bras-le-corps. C’est le cas par exemple de Renault qui souhaite avoir la parité aux postes de commerciaux ou encore de Citroën qui a nommé une femme à sa direction générale. Et grâce aux femmes influentes de l’univers automobile, à l’image de Mary Barra ou de Linda Jackson, l’opinion que les hommes ont des conductrices devrait être amené à changer. On l’espère en tout cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *