Mitsubishi mise tout sur l’électrique

  1. Mitsubishi mise tout sur l'électrique

Le développement du parc automobile électrique mondial est actuellement sur toutes les lèvres. Et en la matière, il y a deux camps. D’un côté, on retrouve Volvo qui souhaite passer au tout électrique dès 2019. De l’autre, il y a les détracteurs de la voiture électrique qui prônent d’autres solutions. Le constructeur japonais Mitsubishi, quant à lui, a choisi la première option. Malgré tous les problèmes soulevés par le véhicule électrique, la marque nippone est bien décidée à s’engager dans une intense politique d’électrification. Il faut dire que Mitsubishi a des convictions et qu’il ne compte pas en démordre.

Électrifier sa gamme : la nouvelle stratégie de Mitsubishi

Depuis octobre 2016, Mitsubishi appartient à l’alliance Renault-Nissan, une entité déjà considérée comme un poids lourd de l’automobile électrique. Pour preuve, la Nissan Leaf et la Renault Zoé font partie des véhicules électriques les plus vendus au monde. C’est donc tout naturellement que le constructeur japonais a décidé d’entamer une large stratégie d’électrification. Mais là où les marques se contentent d’électrifier leur gamme, Mitsubishi va plus loin encore.
Disponible depuis 2014, le Mitsubishi Outlander PHEV (pour Plug-in Hybrid) s’est écoulé à plus de 150 000 exemplaires. Alors qu’il n’est pas encore commercialisé en Amérique du Nord, le SUV est déjà l’hybride rechargeable le plus vendu de la planète. Pour la marque nippone, c’est la preuve que l’électrique et l’hybride rechargeable ont toute leur place sur le marché. Fort de ce succès et de son rapprochement avec Renault-Nissan, Mitsubishi a décidé de proposer une déclinaison électrifiée de tous ses modèles. Si les gros véhicules, comme le fameux Outlander PHEV, auront une déclinaison hybride rechargeable, les modèles plus petits, dont les citadines, seront quant à eux totalement électriques.
Pour mener à bien cette révolution du tout électrique, le rôle de capitaine est dévolu à l’Outlander PHEV. Véritable tête de gondole de l’hybride rechargeable de Mitsubishi, le SUV devra tirer le constructeur nippon vers le haut. Pour pouvoir assumer cette mission, une nouvelle version du Outlander PHEV est attendue pour le début de l’année 2019. Il sera doté d’un nouveau moteur thermique, de moteurs électriques plus performants et d’une batterie plus puissante. Le futur Outlander PHEV devrait proposer une autonomie 100% électrique d’environ 60 à 70 km, tout en émettant moins de 50g/CO2/km. Cela lui permettrait d’ailleurs d’être déjà dans les clous de la future réglementation européenne sur les émissions de CO2. Grâce à cette grande autonomie électrique, le SUV pourrait ne pas avoir à utiliser son moteur thermique durant un certain temps, notamment en ce qui concerne les conducteurs urbains. Pour éviter que le moteur ne s’encrasse, il est prévu que le bloc essence se lance automatiquement à partir de 89 jours sans activité.

Quand la voiture électrique devient tout-en-un

Nissan et Renault ont choisi d’utiliser le système de motorisation développé pour l’Outlander PHEV pour certains de leurs modèles hybrides rechargeables. Il faut dire que cette technologie a de nombreux atouts à faire valoir. Pour preuve, le SUV serait notamment capable de servir de batterie de secours. Dotée de la charge bidirectionnelle, la batterie nippone pourrait permettre de stocker de l’énergie durant les heures creuses, avant de la revendre durant les heures pleines afin de faire face aux pics de consommation. D’après le constructeur japonais, 10 000 Outlander PHEV seraient également capables de générer autant d’énergie qu’un réacteur nucléaire de 1 GW. Raison pour laquelle le véhicule japonais pourrait servir à injecter de l’énergie au sein du réseau électrique.
Mais le système de motorisation du SUV permet aussi de transformer le véhicule en groupe électrogène. Grâce à deux prises de 1,5 kW, l’Outlander pourrait alimenter une maison en électricité durant une coupure de courant (un phénomène courant au Japon à cause des tremblements de terre) ou servir de groupe électrogène en déplacement (artisan en intervention, camping, etc.). Une fois les batteries vides, c’est le moteur thermique qui prendrait le relais. À en croire Mitsubishi, l’Outlander PHEV serait en mesure d’assurer l’autonomie électrique d’un foyer pendant 10 jours, à condition d’avoir une batterie et un réservoir pleins (pour une consommation quotidienne de 100 Watts).

Avec Mitsubishi, le point de vente devient électrique

Le tout électrique, Mitsubishi compte bien également l’appliquer à ses points de vente. La marque japonaise a en effet conçu un modèle de showroom appelé Dendo Drive Station. Dédié à la mobilité électrique, cet espace est notamment équipé d’un simulateur de coupure d’électricité afin d’illustrer les performances de la technologie hybride rechargeable comme groupe électrogène de secours. Ces points de vente expliquent aussi le principe de la recharge bidirectionnelle (permettant de stocker de l’électricité pour la revendre ou l’utiliser en heure pleine). Uniquement consacrées aux véhicules électrifiés, ces e-concessions symbolisent la relation fusionnelle entre la maison et la voiture que Mitsubishi prône. Une relation qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler la Renault Symbioz, un concept-car promettant de vivre la voiture. Preuve que l’électrique tient à cœur à Mitsubishi, les showrooms sont également équipés de moyens de production d’énergie et notamment de panneaux solaires.
À l’heure actuelle, Mitsubishi a déjà réalisé 40 showrooms au Japon, sur les 200 prévus par la marque. Prochain objectif ? Développer son concept en dehors de ses frontières. En tant que premier marché de l’Outlander PHEC, l’Europe devrait voir arriver les fameuses Dendo Drive Stations à partir de 2019. Mais bien que les fonctionnalités proposées par le SUV soient intéressantes, pas sûr qu’elles répondent réellement aux besoins des Européens, ou tout du moins des Français. Attentons encore un an pour découvrir si nos compatriotes sont prêts à troquer leur groupe électrogène traditionnel pour un modèle Mitsubishi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *