Améliorer la visibilité d’une concession – La publicité sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux : un support publicitaire à fort potentiel pour la concession

Loin d’être réservée aux grandes entreprises ou à la grande consommation, la publicité sur les réseaux sociaux se veut parfaitement adaptée aux objectifs et contraintes budgétaires des concessionnaires. Grâce à un large choix de plateformes différentes (Facebook, LinkedIn, Twitter, etc.), à un ciblage qualifié des internautes et aux différents formats publicitaires, la publicité sociale a tout pour améliorer la visibilité, le trafic et le taux de conversion de la concession digitale.

Les principes de la publicité sur les réseaux sociaux

La publicité sur les réseaux sociaux, aussi appelée social ads, désigne l’ensemble des annonces publicitaires payantes diffusées sur les réseaux sociaux. Elle concerne ainsi aussi bien des réseaux personnels, comme Facebook et Instagram, que des réseaux professionnels, comme LinkedIn et Viadeo.
Les social ads peuvent également prendre différentes formes. La plus classique est le display, désignant les campagnes de bannières publicitaires, en format statique (image) ou dynamique (vidéo, Gif, etc.). Mais la publicité sur un réseau social peut aussi prendre la forme de search (via les barres de recherche), de publications sponsorisées (à la manière du référencement payant sur Google), de carrousels produits ou encore de textes.
La publicité sur les réseaux sociaux a un avantage majeur : elle est adaptée aux objectifs de la plupart des annonceurs, dans la mesure où elle offre un très large choix de supports et d’outils. Face aux nombreux réseaux sociaux existants, chacun peut trouver le ou les médias adaptés à ses objectifs. On distingue principalement 5 réseaux pertinents pour améliorer la visibilité et le trafic d’une concession digitale.

Facebook, le plus polyvalent : avec plus de 33 millions d’utilisateurs en France, Facebook est très efficace pour réaliser de la publicité en ligne généraliste et polyvalente. Grâce à différents formats publicitaires (Post Video, Like Ads, Post Sponsorisé, etc.), il est possible de réaliser une campagne adaptée à ses objectifs (branding de marque, engagement, conversion, etc.).
Twitter, le plus instantané : ce réseau est davantage utilisé pour générer du trafic sur la concession digitale mais aussi pour améliorer la notoriété de la marque. Publicité dans la barre de recherches, suggestion de comptes, posts sponsorisés… autant de formats de Twitter Ads qu’il est possible de mettre en œuvre.
LinkedIn, le plus professionnel : l’avantage de cette plateforme est de permettre de toucher une cible professionnelle. Il est ainsi possible de s’adresser à une audience bien définie (gestionnaire de flotte, commercial itinérant, etc.) grâce à différents formats. On pense notamment aux contenus sponsorisés, aux InMail publicitaires, aux publicités dynamiques (Dynamic Ads) ou encore aux bannières.
Instagram, le plus esthétique : la publicité Instagram reprend les mêmes principes que celle sur Facebook. Cette plateforme permet cependant de créer du contenu à plus forte valeur ajoutée, plus créatif et plus engageant, dans la mesure où les formats sont plus attractifs et qualitatifs (photos, vidéos, carrousel, stories, etc.).
YouTube, le plus visuel : si la publicité YouTube est un levier à part entière, elle peut aussi être rattachée aux social ads. Deuxième moteur de recherche le plus utilisé au monde après Google, la plateforme favorise principalement le branding grâce à ses trois formats publicitaires très visuels : le insearch (via la barre de recherche), le instream (via les vidéos en pré-roll) et les vidéos suggérées.

  • Téléchargez notre Quick Guide de la publicité en ligne pour les concessionnaires automobiles pour tout savoir sur le sujet :

    1. Le référencement payant sur Google Adwords
    2. La publicité payante sur YouTube
    3. Les campagnes emailing
    4. Les bannières publicitaires et display
    5. Retargeting
    6. La publicité sur les réseaux sociaux

Les avantages des social ads pour la concession automobile

Pour les concessionnaires, la publicité sur les réseaux sociaux offre différents avantages. Pas uniquement réservées aux entreprises de grande consommation, ces plateformes permettent d’améliorer la visibilité, l’image de marque et le trafic de la concession lorsqu’elles sont bien utilisées.

Un ciblage ultra précis : grâce aux nombreuses informations fournies par l’internaute sur les réseaux sociaux, il est possible de réaliser un ciblage qualifié. Par exemple, LinkedIn sera utile pour cibler une audience avec une fonction bien particulière (responsable des achats, gestionnaire de flotte, etc.), alors que Facebook permettra de cibler selon le profil, la position géographique et les centres d’intérêt (homme de moins de 30 ans, vivant à proximité de la concession avec un intérêt pour les véhicules d’occasion).
Un outil impactant : en moyenne, on estime que la publicité sociale est 55% plus impactante qu’une campagne display classique. Grâce à un ciblage très précis et en réalisant du retargeting publicitaire de façon adaptée, ces plateformes sociales sont idéales pour obtenir un ROI très élevé (retour sur investissement).
Des objectifs pluriels : en choisissant le bon réseau social, la concession est en mesure d’atteindre l’objectif qu’elle s’est fixée. Amélioration de l’image de marque, augmentation de l’engagement, augmentation du trafic vers la concession digitale, conversion de leads… autant d’objectifs pour lesquels les social ads peuvent se montrer pertinentes.

Nos conseils aux concessionnaires pour bien utiliser les social ads

Afin de profiter pleinement des atouts des publicités sociales, les concessionnaires doivent respecter 4 règles de base. Tour d’horizon des bonnes pratiques à suivre.
Définir ses objectifs : tous les supports n’étant pas adaptés à toutes les envies, il est primordial de bien définir les objectifs de la campagne. La concession digitale veut-elle gagner en trafic, en engagement ou encore augmenter son taux de conversion ? À partir de là, il sera envisageable de choisir les réseaux sociaux appropriés, les KPI de référence (facteurs pris en compte pour mesurer l’efficacité) et les formats publicitaires à réaliser. À titre d’exemple, la concession améliorera plus facilement son image de marque via Instagram, tandis qu’elle générera plus de contacts qualifiés via LinkedIn.
Penser ciblage et personnalisation : grâce aux nombreuses informations personnelles fournies par les réseaux sociaux (sexe, âge, profession, centres d’intérêt, lieu d’habitation, etc.), il est possible de réaliser un ciblage ultra précis de son audience. La concession a donc tout intérêt à en profiter afin de segmenter son audience. Cela permettra d’ailleurs de réaliser des messages personnalisés pour chaque catégorie de cibles.
Réaliser des tests : plutôt que de consacrer l’ensemble de son budget à une campagne de social ads dès le départ, il est préférable de réaliser des tests de moindre ampleur pour commencer. En variant les plateformes, les messages, les créations graphiques et les critères de ciblage, il est possible de sélectionner les formules qui remplissent le mieux les objectifs de la concession, avant de les déployer à plus grande échelle.
Accorder du budget à la mesure des résultats : comme pour la plupart des techniques de publicité payante, il est primordial de consacrer une partie du budget à la mesure des résultats et à la réalisation de tests complémentaires. La concession pourra ainsi ajuster sa communication en fonction des éventuels problèmes rencontrés.

Découvrez notre Quick Guide sur la publicité en ligne. Un dossier indispensable pour tout savoir sur les leviers publicitaires permettant d’améliorer la visibilité d’un site web de concessionnaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *