2018, l’année de tous les défis pour la concession digitale

Qui dit nouvelle année, dit bonnes résolutions. Et les concessionnaires n’échappent pas à la règle. Pour vous aider à débuter cette année du bon pied, nous vous proposons 7 astuces pour optimiser la visibilité, le trafic et le fonctionnement de la concession digitale en 2018.

Astuce n°1 : avoir conscience de l’importance du digital

Plus qu’une astuce, c’est un certain état d’esprit que les concessionnaires devront adopter en 2018. Si le point de vente physique est toujours incontournable dans le parcours d’achat d’une voiture, un autre support est lui aussi déterminant : le digital. Selon une étude de 2016 de Mondadori Publicité et Iligo, le site ou l’application mobile d’une entreprise est le support qui attire majoritairement l’attention d’un client vers une voiture en particulier (20% des suffrages). Preuve que l’achat d’un véhicule est une pratique qui évolue avec internet, 56% des acheteurs automobiles français ont utilisé le digital pour trouver des informations avant de réaliser un achat (selon une étude CCM Benchmark de 2015). Plus étonnant encore, 45% des interrogés seraient prêts à acheter leur prochain véhicule sur internet. Autant d’éléments qui soulignent l’importance de la concession digitale en 2018.

Astuce n°2 : penser responsive

Vous auriez tort d’imaginer les internautes consulter une concession digitale uniquement sur ordinateur. Aujourd’hui, les pratiques évoluent et d’autres supports s’imposent pour consommer de l’information, à l’image des Smartphones et des tablettes. Pour être prêt à accueillir vos prospects partout où ils vous cherchent en 2018, il est donc important de penser responsive web design. Il s’agit d’une technique de conception de pages internet qui permet aux contenus présentés de s’adapter automatiquement aux dimensions et à la nature de l’interface de consultation utilisée. Le manque d’ergonomie et d’adaptabilité est d’ailleurs un point noir à souligner : en 2016, seulement 18% des acheteurs automobiles utilisaient la concession digitale dans leur parcours d’achat, dans la mesure où celle-ci était inadaptée à leur besoin (selon une étude Accenture).

Astuce n°3 : soigner son référencement naturel

Optimiser le référencement naturel d’un site web de concessionnaire, c’est un impératif pour 2018. Deux chiffres suffisent à en comprendre l’importance : la première page affichée sur Google réalise environ 90% du trafic total et les trois premiers résultats naturels affichés sur Google cumulent 60% du trafic global. Travail de longue haleine, l’amélioration du référencement naturel, aussi appelé SEO, demandera d’importants moyens humains. De la recherche de mots-clés pertinents à la création de contenus qualitatifs, en passant par l’utilisation des données structurées, la concession devra suivre plusieurs règles de base en 2018.

Astuce n°4 : suivre sa e-réputation

La réputation digitale de la concession est presque aussi importante que le référencement naturel. Pour s’en apercevoir, il suffit de rappeler que 96% des consommateurs tiennent compte de l’e-réputation d’une entreprise dans leur parcours d’achat (tous secteurs d’activités confondus) selon une étude IFOP de 2015 pour Réputation VIP. Plus important encore, 85% des internautes avouent pouvoir renoncer à un achat s’ils ont découvert un avis négatif sur internet. Pour soigner sa réputation en 2018, la concession digitale devra donc respecter certaines bonnes pratiques : répondre de façon individuelle à chaque avis négatif, faire de la veille ou encore mobiliser les clients satisfaits.

Astuce n°5 : travailler ses leads

La concession digitale ne doit pas être uniquement pensée comme une simple vitrine, mais aussi comme un outil pour créer du contact et vendre. En adoptant tout un ensemble de bonnes pratiques (offrir une expérience utilisateur de qualité, proposer des formats plébiscités, mettre en place des fonctionnalités attractives, etc.), il est possible d’utiliser la concession digitale pour créer des leads. Ce premier point réalisé, le concessionnaire devra mettre en œuvre différentes techniques afin de convertir ses prospects. C’est la meilleure solution pour créer du lien et débuter le parcours d’achat en 2018. Pour y parvenir, l’utilisation d’un logiciel de CRM pour concession automobile est incontournable.

Astuce n°6 : se poser la question de l’intérêt de la publicité payante

De plus en plus concurrentiel, le SEO n’est pas toujours suffisant pour offrir une bonne visibilité à la concession. Face à une telle situation, il sera éventuellement possible de mettre en place une campagne de publicité payante. Selon ses objectifs (augmenter le trafic, accroitre ses ventes, gagner des leads, etc.) et ses contraintes (techniques, budgétaires, etc.), le concessionnaire pourra notamment faire le choix d’utiliser le référencement payant sur Google Adwords, de réaliser des campagnes e-mailing ou encore d’opter pour du display. Rappelons-nous simplement que la publicité en ligne n’est pas automatique, en 2018 comme les années précédentes, et qu’elle est avant tout complémentaire d’un bon référencement naturel.

Astuce n°7 : savoir être proactif

Plus que jamais, 2018 ne sera pas l’année où il faudra se laisser porter par la vague. Les différentes réformes du gouvernement, l’entrée en vigueur de la RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) ainsi que le développement de la concurrence digitale pourront constituer des menaces majeures. Mais pour la concession proactive, ces événements pourront constituer une véritable opportunité de développement. Se concentrer sur une offre digitale, rendre la collecte de données transparentes, améliorer sa relation client… autant de solutions pour tirer profit des mesures qui vont marquer l’année 2018 de leur empreinte. C’est aussi pour cette raison que le concessionnaire devra consacrer du temps à la veille et à l’analyse des différentes tendances marketing qui devraient s’imposer : l’hyperpersonnalisation, la couverture vidéo en direct ou encore l’intelligence artificielle au service des clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *