Le CES 2018 de Las Vegas en mode automobile

  1. CES Las Vegas 2018

Comme chaque année, le CES de Las Vegas réunit les meilleurs constructeurs, comme les équipementiers de pointe. L’occasion pour tous ces acteurs de l’automobile de présenter leurs innovations et pour les automobilistes de découvrir les grandes tendances du marché. Découvrez notre sélection des nouveautés du CES de Las Vegas 2018 à ne pas manquer.

Byton : un constructeur chinois qui marche sur les plates-bandes de Tesla

Avec le Byton Crossover Concept, Tesla va devoir faire face à un nouveau concurrent sur le marché de l’électrique haut de gamme. Il faut dire que ce SUV chinois affiche des performances théoriques qui font rêver : 476 chevaux grâce à deux moteurs (ou 272 chevaux dans la version avec un seul moteur), une autonomie de 520 km et une charge de 30 minutes permettant de récupérer 400 km d’autonomie. Pour couronner le tout, la start-up chinoise à l’origine du concept garantit une conduite autonome de niveau 3, puis de niveau 4 par la suite. Véritable ordinateur sur roues, le SUV chinois est aussi capable d’ouvrir ses portes via la reconnaissance faciale, d’être commandé via un assistant vocal et de pouvoir être utilisé grâce à la commande gestuelle. Avec une commercialisation annoncée à partir de fin 2019 et un prix d’entrée de seulement 45 000$, la Chinoise a de nombreux arguments à faire valoir.

Hyundai Nexo : l’alternative à l’électrique

Alors que la plupart des constructeurs se focalisent sur l’électrique, Hyundai tente un autre pari : celui des piles à combustible. Présenté au CES de Las Vegas 2018, le SUV Nexo devrait remplacer les Hyundai ix35. Grâce à un moteur électrique proposant l’équivalent de 163 chevaux et une pile à combustible de 95 kW, la Coréenne annonce une autonomie de 800 km et un 0 à 100 km/h réalisé en seulement 9,5 secondes. Commercialisé courant 2018, le Hyundai Nexo ne devrait cependant pas faire son apparition en France, en raison de l’absence d’infrastructures distribuant de l’hydrogène.

Snap : le futur des transports en commun autonome ?

Œuvre du préparateur suisse Rinspeed, Snap est un concept pour le moins original qui souhaite inventer les transports en commun autonomes de demain. Grâce à sa plateforme technique novatrice, ce véhicule peut être équipé de différentes carrosseries, et ainsi passer d’un utilitaire à une voiture particulière. À l’intérieur, ce véhicule est un véritable salon et n’affiche ni volant, ni commandes. Bien qu’aucune donnée technique n’ait été dévoilée, le Rinspeed Snap a l’avantage d’offrir une vision rafraichissante des transports autonomes de demain.

La voiture se connecte au cerveau de l’automobiliste avec Nissan

Relier le cerveau d’un conducteur à la voiture : c’est le projet un peu fou de Nissan. Afin de mieux comprendre la façon dont le cerveau humain réagit à certaines situations, le constructeur japonais a placé des électrodes sur la tête d’automobilistes. Non seulement ce projet vise à accélérer la création de la voiture autonome, mais il pourrait aussi devenir une norme selon Nissan. Toujours selon l’entreprise nippone, le véhicule pourrait réagir entre 0,2 et 0,5 seconde plus rapidement en étant connecté au cerveau de son conducteur.

Valeo ou la voiture électrique low-cost

Au CES de Las Vegas, Valeo a pris le contre-pied de tous les autres constructeurs en présentant une voiture électrique beaucoup moins performante, mais aussi beaucoup moins chère. Si le prototype de l’équipementier français offre seulement 100 km d’autonomie et une pointe de vitesse de 100 km/h, il compense avec son prix mini : 7 500€. Alors que le marché tricolore ne semble pas encore prêt pour les véhicules électriques bas de gamme, comme l’a notamment prouvé l’échec de la Renault Twizy, le véhicule de Valeo semble adapté aux attentes des citadins chinois.

Hyundai et Volkswagen misent sur Aurora pour la voiture autonome

Véritable temple de la voiture autonome, le CES de Las Vegas a vu également le rapprochement de Hyundai et d’Aurora, une entreprise spécialisée dans les technologies dédiées à l’autonomie des véhicules. L’objectif de ce partenariat est de commercialiser un modèle autonome de niveau 4 à l’horizon 2021. Ce serait d’ailleurs le Nexo, le SUV électrique du Coréen présenté ci-dessus, qui devrait être amélioré pour devenir autonome. Volkswagen a fait le même choix de son côté. Le partenariat avec Aurora devrait d’ailleurs permettre de déployer de nouvelles solutions autonomes sur les véhicules allemands.

Le voiturier autonome est prêt à être lancé

L’année dernière, le CES de Las Vegas avait été l’occasion de découvrir ZF Pro Al, un supercalculateur développé par l’équipementier ZF et NVIDIA, dont le but était de servir de base à un voiturier autonome. Le projet est finalement prêt et les premières applications devraient intervenir dans le courant de l’année. Une nouvelle preuve que l’année 2018 sera faite de nombreuses nouveautés. Concrètement, ce système permettra à une voiture, déposée à l’entrée d’un parking, de se garer de façon totalement autonome. D’un simple appel de son propriétaire, le véhicule pourra ensuite sortir du parking, toujours de façon autonome. On notera que l’équipementier français Valeo semble aussi s’intéresser à la technologie.

Toyota e-Palette : l’autre vision du véhicule autonome partagé

Outre Rinspeed avec le projet Snap, Toyota planche également sur le véhicule autonome partagé. Avec le concept-car e-Palette, le constructeur nippon entend inventer un véhicule autonome fonctionnant 24h/24 et qui sera capable de transporter des personnes comme de la marchandise. Prenant la forme d’une navette électrique, ce véhicule pourra ainsi abriter des boutiques, assurer des livraisons ou tout simplement déplacer des particuliers. Bien que ce projet semble un peu futuriste, il devrait être vu dans les rues de Tokyo dès les Jeux olympiques de 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *