1er semestre 2017 : un marché automobile en bonne santé

Bilan du marché automobile français au 1er semestre 2017

Les chiffres du 1er semestre 2017 relatifs au marché automobile français viennent de tomber… et ils sont plutôt positifs. Hausse du marché des VN (véhicules neufs) et des VO (véhicules d’occasion), recul du diesel, domination des constructeurs hexagonaux… découvrez tous les enseignements que l’on peut tirer de ces 6 premiers mois.

Une progression de 3% pour le marché des VN au 1er semestre 2017

Alors que le marché automobile français était dans le positif lors des premiers mois de 2017, la tendance se confirme à la fin de ce 1er semestre. En effet, ce sont plus de 1,1 million de voitures neuves qui ont été vendues lors de ces 6 premiers mois, soit une progression de 3% par rapport à 2016. Un tel résultat n’était plus arrivé depuis 2012. Et cette hausse atteint même 3,8% en volume si l’on compare avec le même nombre de jours ouvrables. Toutefois, ces résultats semblent cacher une autre réalité. Pour s’en rendre compte, il suffit de s’intéresser aux « ventes tactiques ». Ce terme désigne les voitures qui, à défaut d’être achetées par des particuliers, sont mises à disposition des loueurs de courte durée ou des concessions pour des essais. On remarque ainsi que seules 46,8% des immatriculations ont été réalisées par des ménages. A contrario, les véhicules de démonstration, tout comme les immatriculations auprès de loueurs de courte durée, représentent chacun 15% des ventes de véhicules neufs.

Hybride et essence : les tendances des 6 premiers mois de 2017

Deux autres tendances fortes semblent se dessiner sur le marché des véhicules neufs lors de ce 1er semestre 2017 : la chute du diesel et la progression de l’hybride. Bien qu’il soit toujours le carburant le plus utilisé, puisqu’il a équipé 49,9% des voitures neuves commercialisées lors de ces 6 premiers mois, le gazole n’a jamais été aussi proche de l’essence (49,3%). À en croire la tendance générale, la prise de pouvoir de l’essence ne devrait plus tarder à arriver. Pour preuve, le diesel représentait 53% des ventes au 1er semestre 2016, 64% en 2014 et même 73% en 2012.

L’autre information de cette mi-année, c’est la bonne santé des véhicules dits propres. Même s’ils ne représentent encore qu’une part infime du parc automobile français, ils ont le mérite de progresser. C’est le cas notamment de l’hybride qui connait une hausse de 38% et s’accapare 3,1% des parts de marché. Les électriques ne sont pas en restent car elles ont représenté 1,2% des immatriculations grâce à une augmentation de 12% de leurs ventes au 1er semestre 2017 par rapport à 2016.

Renault et Peugeot : toujours solides leaders du marché du VN en France

Au classement par marques, c’est toujours Renault qui est en tête du marché des véhicules neufs avec 20,2% de part de marché et une progression de 3% au 1er semestre 2017. Derrière, Peugeot et Citroën confirment leur bonne santé avec une hausse respective de 8% et de 5% de leurs ventes par rapport au 1er semestre 2016. Volkswagen, à la quatrième place, accuse quant à lui un repli de 5%, notamment à cause du scandale entourant ses moteurs truqués. BMW (-5%) et DS (-33%) connaissent également des temps troubles en ce début d’année. A contrario, plusieurs constructeurs étrangers parviennent à profiter de ce marché des VN à la hausse. C’est le cas notamment de Toyota qui progresse de 19% et grimpe à la 7ème place des marques automobiles en France, mais aussi de Ford (11%), Mercedes (14%) et Seat (22%).

Pour ce qui est des modèles les plus vendus lors du 1er semestre 2017, les voitures tricolores ont une nouvelle fois la cote. Sans surprise, la Renault Clio conserve sa première place avec 5,6% de part de marché. Mais derrière elle, la concurrence du groupe PSA est pour le moins intense. On retrouve en effet la Peugeot 208, la Citroën C3, la Peugeot 2008, la Peugeot 308 et la Peugeot 3008 sur ses talons. Le premier modèle étranger n’est qu’à la huitième place, en la personne de la Dacia Sandero. Quant à la Volkswagen Golf, qui nous avait habitués à être dans le top 5, elle n’atteint que la douzième place, à cause d’un recul de 7% de ses ventes par rapport au 1er semestre 2016.

Le marché des VO connaît lui aussi une belle progression

Si le marché des VN se porte plutôt bien dans son ensemble, c’est encore plus vrai en ce qui concerne les voitures de « seconde main ». Plus de 2,9 millions de véhicules d’occasion ont été vendus en France lors des 6 premiers mois de l’année, soit une progression de 2,1% par rapport à la même période l’année dernière. Le marché des véhicules d’occasion a même atteint un record au 1er semestre 2017 puisqu’on n’avait jamais connu autant de ventes depuis maintenant 10 ans.

Du côté des constructeurs, ce sont principalement Citroën (+29,1%), Hyundai (+47 %) et Fiat (+29,9 %) qui profitent le plus du bon état de santé du VO en France. Pour ce qui est des modèles les plus vendus, le podium est occupé par la Renault Clio, la Renault Mégane et la Peugeot 206.

Le 1er semestre 2017 nous permet également de tirer un enseignement majeur : ce sont les véhicules d’occasion jeunes (moins de un an) et anciens (plus de 16 ans) qui dynamisent le marché des VO. La vente des premiers a augmenté de 12,8% par rapport à l’année précédente, tandis que les seconds représentent désormais 17% des ventes de seconde main.

Tout comme le marché des VO, celui des véhicules neufs connaît un début d’année record. Avec une progression de 3%, soit plus de 1,1 million de nouvelles immatriculations, le marché des VN est sur une pente ascendante au 1er semestre 2017. Pour confirmer cette tendance positive, il faudra que le marché automobile poursuive sa progression jusqu’à la fin de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *